Inédit : le véritable règlement
| plan du site | quelques photos |

La phrase du jour : " Qui regulae vivit, Deo vivit" (extrait du réglement)
c'est vivre pour Dieu que de vivre conformément à une règle

sweet home

 
Introduction
 
L'histoire du Petit Séminaire :
 
La vie de tous les jours :
 
Les professeurs et le travail intellectuel :
> Présentation de quelques professeurs (1959)
> Liste des professeurs 1915-1955 !
> Enseignement spécifique : l'accompagnement du grégorien
> Les Evaluations
> Merci pour tout ! (Hum vraiment ?)
 
Le recrutement
 
Et le sexe dans tout ça ?
 
Le coin des anciens
 
Bibliographie
 
Adresses et liens utiles (nouveautés 2021).
 
Vos Réactions.

Sur cette photo, des professeurs qui m'ont marqué d'une façon ou d'une autre ?

En marron : quelques abuseurs nommés dans le livre de Jean-Pierre Sautreau. Il en manque plusieurs mais ils ne sont pas sur cette photo.

En violet : des professeurs un peu "spéciaux" du point de vue mental

En jaune : des professeurs dont je garde un bon souvenir

J'ai gardé l'anonymat des professeurs que je n'ai pas eu en cours

 

Je n'ai pas mis les prénoms car je sais qu'il est délicat de désigner sur Internet par le nom et la photo des personnes "accusées" qui ne peuvent se défendre. Elles sont décédées, sans jugement des hommes. Il y a eu suffisamment de témoignages les concernant. Tout cela est prescrit. C'est un peu de justice pour les victimes de connaître cette face sinistre de "bons pères" que j'ai pu apprécier par ailleurs. Pour certains, j'ai été très surpris et incrédule au début (comme le P. Cornuau, mon propre directeur de conscience), très choqué (le Père Supérieur) ou je me suis dit : "ça ne m'étonne pas et je comprends mieux leurs comportements soupe-au-lait avec des colères soudaines... (P. Daviet et P. Pidoux)".

Parce que la vie d'une personne ne se limite pas à ses "crimes", j'ai l'intention d'écrire quelques mots sur chacun d'eux. Exercice difficile qui peut paraître ambigu (et bien "jésuite") : parler de la part d'ombre criminelle, sans excuser mais sans oublier la complexité humaine. Tout en montrant de l'empathie et en apportant son soutien aux victimes quelles qu'elles soient surtout si elles sont victimes de décisions humaines et institutionnelles.

(voir à ce propos le commentaire de J.-P. Sautreau dans la video à la page adresses et liens)

Quelle différence de ton avec ce que j'écrivais en 2004 sur la page des anciens 6ème de 58

voir ici et penser à revenir n cliquant sur le mot "anciens" dans le menu de gauche

accès au haut de cette page dernière mise à jour le 15 mars 2021