Inédit : le véritable règlement
| plan du site | une visionneuse à photos |

La phrase du jour : " Qui regulae vivit, Deo vivit" (extrait du réglement)
c'est vivre pour Dieu que de vivre conformément à une règle

sweet home

 
Introduction
 
L'histoire du Petit Séminaire :
 
La vie de tous les jours :
 
Le travail intellectuel :
 
Le recrutement
 
Et le sexe dans tout ça ?
 
Le coin des anciens
 
Bibliographie
> Sociologie
> Histoire
> Littérature
> Psychologie
> Autres Témoignages
 
Adresses utiles.
 
Vos Réactions.

La formation des clercs analysé par un théologien psychanalyste

Eugène DREWERMANN

(quatrième de couverture)
Jamais peut-être, depuis Luther, la parole d'un théologien n'avait autant soulevé de passions. En décidant de passer au crible de la psychanalyse la vocation et la condition cléricales, Eugen Drewermann s'est attaqué au tabou le plus sensible de l'Église catholique. Et son diagnostic, étayé par une extraordinaire érudition littéraire, philosophique, théologique, et par vingt ans de pratique thérapeutique, est vraiment implacable: aliénation de l'esprit évangélique, fonctionnarisation de la foi, oubli des acquis fondamentaux de la Réforme, des Lumières, de la modernité...
D'où les sanctions canoniques qui ont frappé l'auteur - et n'ont fait qu'accroître l'immense succès que connaît en Allemagne son ceuvre iconoclaste. D'où, aussi, les pressions insidieuses qui tentèrent en France d'étouffer ce livre brûlant.
Mais Fonctionnaires de Dieu pose trop de questions cruciales pour que l'on puisse les contourner: par sa justesse et par sa profondeur, il fait oeuvre thérapeutique en nous faisant approcher les grands mystères de l'existence. Par son analyse saisissante de l'angoisse, de la culpabilisation et de l'autorité, il concerne tout un chacun, chrétien ou incroyant, dans son histoire intime.
     

Ce livre est impressionnant (750 pages). J'ai eu un peu de mal à suivre les premières pages car je ne suis pas habitué à manier les symboles et cela commence fort avec des considérations sur les chamanes dans les religions primitives. Mais les 700 dernières pages sont d'un accès plus facile. Elles "me parlaient ", j'avais l'impression de comprendre enfin ! Ce livre a été une aide précieuse pour mettre des mots et des analyses sur mon ressenti. Ceci sans animosité à l'égard de mon fond religieux.

Pour vous donner envie, je vous livre le sommaire et des pages de conclusion. Je ne peux m'empêcher également de donner un complément à la rubrique sexualité, en scannant un page où Drewermann cite Luther à propos du célibat des prêtres.

(Que l'éditeur Albin Michel soit trois fois béni, s'il ne s'oppose pas à ces longues citations qui illustrent le propos de ce site et qu'il peut considérer comme de la publicité)

Le sommaire | La conclusion | La citation de Luther.

 

Ce site n'engage pas la responsabilité de l'Eglise institutionnelle.
Contact : webmaster@petitseminaire-chavagnes.com

accès au haut de cette page dernière mise à jour le 8 février 2010