Inédit : le véritable règlement
| plan du site | une visionneuse à photos |

La phrase du jour : " Qui regulae vivit, Deo vivit" (extrait du réglement)
c'est vivre pour Dieu que de vivre conformément à une règle

sweet home

La vie de tous les jours >> Plan règlement
Chapitre Premier (sans titre)
- I La tenue à la chapelle
- II Les prières
- III La méditation
- IV La sainte messe
- V les offices
- VI Les visites à la chapelle
- VII Le chapelet et lecture spirituelle
- VIII Prières avant et après les exercices
- IX Les confessions
- X les communions
- XI Dévotion aux saints patrons
- XII Les Congrégations
- XIII Instruction religieuse
CHAPITRE SECOND Le travail
- I A l'étude
- II Les classes
CHAPITRE TROISIEME La santé
- I Le dortoir - tenue
- II Le lever
- III le coucher
- IV Les repas
- V Les récréations
- VI Les promenades
- VII L'infirmerie
CHAPITRE QUATRIEME Les relations
- I Relations avec les professeurs
- II Relations des élèves entre eux
- III Relations avec le personnel de maison
- IV Relations avec les personnes du dehors
- V Les correspondance et les commissions
Hors chapitre : Cas d'exclusion

REGLEMENT : LES PROMENADES

 

ARTICLE ARTICLE VI
LES PROMENADES

Il y a promenade chaque semaine, le jour de congé, qui est ordinairement le Mercredi. Monsieur le Supérieur donne, en plus de la promenade du congé, une promenade, quand les devoirs de vacances ont été bien soignés ; quand, à une seule séance littéraire, 5 devoirs ont été inscrits sur les Fastes ; quand on a généralement bien répondu aux examens.
(Note de BB : promenade particulière abandonnée en 1950)

Les Elèves ne demandent jamais ni congés ni promenades extraordinaires. Monsieur le Supérieur se réserve d'en donner, pour témoigner de sa satisfaction, quand il le juge bon.

Avant le départ, les Elèves se réunissent au pied de la statue de la Sainte Vierge, dans leur cour, et chantant le "Sub tuum", pour demander à leur Mère sa protection.

Ensuite, ils se mettent en rangs, 3 par 3, et partent au signal donné. Personne ne doit sortir de la cour avant le Directeur de la promenade ; mais aussi, tout le monde doit être prêt pour le moment du départ.

On ne doit point, dans la route, devancer celui qui conduit, ni rester derrière le professeur qui vient avec les derniers.
Les Elèves veilleront d'une façon toute particulière sur leur tenue, pendant les promenades. Ils garderont leurs rangs jusqu'à la sortie du bourg, en partant, et les reprendront, au retour, dès l'approche du bourg. Ils se montreront pleins de politesse et de bon ton, toutes les fois qu'ils rencontreront du monde, et éviteront tout ce qui pourrait gêner les passants ou leur être désagréable. Lorsque la promenade passe par un bourg ou même par un simple village, on se conduira encore avec plus de retenue qu'en pleine campagne. Si on traversait un bourg autre que celui de la Rabatelière, on reprendrait les rangs pour le traverser. On s'abstiendra de pousser des cris et de causer de façon bruyante et désordonnée.
Si quelque étranger se permettait des paroles injurieuses ou quelques réflexions déplacées, on garderait le silence. C'est la noble et modeste attitude qui convient à des Séminaristes.

Arrivés au but de la promenade, les Elèves ne se disperseront pas avant que le Président ait fixé les bornes et donné les avis qu'il jugera convenables. On ne dépassera pas les bornes prescrites. On ne se mettra pas les pieds à l'eau sans permission. On ne pénétrera pas dans les bois. On ne montera pas dans les arbres, on n'achètera rien à moins d'une autorisation.
Il est défendu absolument de toucher aux fruits qu'on pourrait trouver, même par terre, et de couper quoi que ce soit dans les arbres ou dans les buissons. On évitera avec un grand soin de causer aucun dommage dans les champs ou les prés qu'on traverse.

Les Elèves joueront pendant les promenades, toutes les fois que le temps ou les circonstances le permettront. Mais il est défendu de jouer à saute-mouton, comme aussi de s'amuser à lancer des pierres sur les routes.

Il est défendu de chanter, soit en se rendant au but de la promenade, soit en revenant au Séminaire et même pendant le temps qu'on passera au but de la promenade, à moins d'une autorisation expresse des professeurs.
On ne peut,sous aucun prétexte, s'écarter de la promenade sans en avoir obtenu la permission de celui qui conduit. Si on obtenait cette permission, on ne manquerait pas d'avertir de son retour.

On sera très exact à se rendre au premier signal du départ pour le Séminaire.

Au retour de la promenade, on aura soin de changer de chaussures et même de vêtements, s'ils étaient mouillés.
La promenade est d'obligation pour tous les Elèves. Nul ne peut s'en dispenser sans la permission de Monsieur le Supérieur ou de Monsieur la Directeur. Quand on se sent fatigué ou indisposé, on doit prévenir.


Ce site n'engage pas la responsabilité de l'Eglise institutionnelle.
Contact : webmaster@petitseminaire-chavagnes.com

accès au haut de cette page dernière mise à jour le 8 février 2010