Inédit : le véritable règlement
| plan du site | une visionneuse à photos |

La phrase du jour : " Qui regulae vivit, Deo vivit" (extrait du réglement)
c'est vivre pour Dieu que de vivre conformément à une règle

sweet home

La vie de tous les jours >> Plan règlement
Chapitre Premier (sans titre)
- I La tenue à la chapelle
- II Les prières
- III La méditation
- IV La sainte messe
- V les offices
- VI Les visites à la chapelle
- VII Le chapelet et lecture spirituelle
- VIII Prières avant et après les exercices
- IX Les confessions
- X les communions
- XI Dévotion aux saints patrons
- XII Les Congrégations
- XIII Instruction religieuse
CHAPITRE SECOND Le travail
- I A l'étude
- II Les classes
CHAPITRE TROISIEME La santé
- I Le dortoir - tenue
- II Le lever
- III le coucher
- IV Les repas
- V Les récréations
- VI Les promenades
- VII L'infirmerie
CHAPITRE QUATRIEME Les relations
- I Relations avec les professeurs
- II Relations des élèves entre eux
- III Relations avec le personnel de maison
- IV Relations avec les personnes du dehors
- V Les correspondance et les commissions
Hors chapitre : Cas d'exclusion

REGLEMENT : RELATIONS DES ÉLÈVES ENTRE EUX

 

ARTICLE II
RELATIONS DES ÉLÈVES ENTRE EUX

La règle générale qui doit présider aux rapports des condisciples entre eux est celle d'une vraie charité fraternelle. Notre-Seigneur n'a-t-il pas dit que ses disciples se reconnaîtrontà ce signe: "In hoc cognoscent quia discipuli mai estis, si dilectionem habueritis ad invicem".(Joan. XIII, 35)

Les Elèves du Petit Séminaire auront donc à coeur de se montrer très aimables et très complaisants les uns pour les autres. Ils s'aideront dans leurs difficultés, se consoleront dans leurs peines, s'édifieront dans la pratique de toutes les vertus.
Ils éviteront avec grand soin tout ce qui pourrait causer de la peine à un condisciple. Qu'il n'y ait jamais entre eux ni jalousie, ni disputes, ni rancunes, ni paroles blessantes.

Les surnoms sont sévèrement défendus.

Le tutoiement est formellement interdit, conformément aux prescriptions du Concile de Bordeaux (1859). Seuls les frères et les cousins germains peuvent en être dispensés. (Note de BB ce n'était plus applicable à mon époque, en 1959)

Il n'y aura point de communications, sauf autorisation spéciale, entre Elèves de cours différentes. On permet seulement aux frères de se voir, sous la Véranda de la cour des grands, chaque Dimanche soir, de 4 heures 3/4 à 5 heures, et aux cousins, dans les mêmes conditions, chaque premier Dimanche du mois. (Note de BB, en 1959, ceci était applicable mais toutes les semaines , y compris avec les compatriotes))


Les compatriotes peuvent être autorisés, s'ils le demandent, à se voir avant chacune des sorties.
Les Elèves d'une même cour, et surtout d'une même classe, doivent aller les uns avec les autres, sans jamais chercher à former de petits groupes exclusifs où les mêmes se trouveraient trop souvent ensemble. On se rappellera en particulier le principe qui resta toujours en vigueur : "Nunquam duo, raro tres". (jamais deux, rarement trois)

La véritable charité est celle qui n'excepte personne et qui entoure tous les condisciples d'une même affection fraternelle.

Ce site n'engage pas la responsabilité de l'Eglise institutionnelle.
Contact : webmaster@petitseminaire-chavagnes.com

accès au haut de cette page dernière mise à jour le 8 février 2010